Netflix, ou comment pourrir tes soirées TV

TL;DR: résolution instable et coupure à répétition. Ce n'est pas comme ça que j'aime regarder mes films. Tchao Netflix.

J'avais déjà usé le mois gratuit Netflix en décembre dernier, pour tester, et ça c'était plutôt bien passé. Je décidais donc de reprendre un mois d'abonnement, payant cette fois, afin de mater en toute bonne conscience les deux exclus Netflix que sont Better Call Saul et Narcos.

Il n'est pas question de remettre ici en cause la qualité des séries sus-citées : elles sont excellentes. Ce n'était malheureusement pas le cas du service qui tentait de les acheminer péniblement jusqu'à ma TV.

Alors OK, on pourra dire que mon expérience n'est pas réalisée en conditions optimales, car :

  1. j'habite une petite ville (pas de fibre) ;
  2. je suis chez Free (le pire FAI selon Netflix) ;
  3. je regarde la TV entre 21h et minuit (à l'heure de pointe, mais quel débile je fais).

Et alors ?

Je n'ai concrètement pas pu regarder Better Call Saul en soirée, parce que le streaming s'interrompait sans arrêt. MAIS BON, j'étais en vacances, donc je me rattrapais pendant la journée ou tard la nuit. Par contre, pour Narcos, travail oblige, on tombe en plein dans la plage 21h - minuit. Et là rien à faire, quelque soit le jour de la semaine ou du week-end, sur ce créneau horaire, Netflix ne marche juste pas.

Le flux vidéo s'adapte automatiquement à la bande passante disponible, ce qui signifie que la résolution oscille constamment entre 720p et une bouillie de pixels dégueulasse. OK les sous-titres sont de bonne qualité, mais si j'avais su, j'aurais pris l'abonnement télétexte à 1 euro. (Comment, ce forfait n'existe pas ?)

Et quand la BP se dégrade vraiment trop, BAM coupure et chargement pendant une ou deux minutes. Forcément, c'est l'heure de pointe et les serveurs galèrent. Mais est-ce tellement compliqué de proposer une option de pré-téléchargement ?

BREF, en ce qui me concerne, je vais oublier quelques temps les services de VOD, en attendant qu'ils pigent comment fonctionnent les Internets. (Avec peut-être un espoir pour Netflix.) L'offre légale n'est clairement pas à la hauteur techniquement (et heureusement que ce billet ne traitait pas du catalogue, mouarf). Et pendant ce temps là, le P2P ça juste marche.

Haut de page